Portrait de Moocer : Louise

portrait-moocer-louise

Pour accompagner le lancement de la nouvelle version du MOOC « Écrire une œuvre de fiction », nous vous proposons une série de portraits des participants de la première session. Aujourd’hui, Louiser.

Pourquoi écrivez-vous ?

D’abord par plaisir du partage. Puis par besoin de matérialiser dans l’écriture d’une histoire, les idées qui me traversent, de trouver la stratégie d’un espace-temps où les personnages seront en situation d’agir et de produire chez le lecteur une réaction qui fera qu’il se sentira différent après sa lecture.

Que voulez-vous écrire ?

Des œuvres de fictions allant de la nouvelle au roman. Mais aussi des textes destinés à être portés à la scène.

Qu’avez-vous pensé de ce MOOC ?

Globalement beaucoup de bien. Au niveau théorique, les bases ont été abordées avec ses vidéos hebdomadaires courtes et didactiques. Les références proposées étaient parfois très éloignées de mon univers mais, elles m’ont forcée à chercher. Ce qui est positif. D’un point de vue pratique, le wiki n’a pas été entièrement complété par les participants faute de disponibilité, mais le forum à permis des discussions d’un bon niveau, les questions/réponses toujours rédigées dans un esprit de générosité et de bienveillance. La correction par les pairs des exercices est à mon avis ce qui a été le moins bien maîtrisé dans ce MOOC (d’un point de vue informatique et aussi dans la façon dont les participants l’ont abordé). Sans généraliser je crois que des participants ont été un peu trop pressés d’avoir corrigé leur quota pour enfin avoir accès aux commentaires sur leur propre texte, ce qui a nuit à la qualité des commentaires. Réaction humaine mais pas forcément constructive. Cette remarque ne vaut que pour les retours que j’ai reçus. Il me semble que pour suivre ce MOOC, il faut se rendre disponible tout au long des semaines où il dure afin de participer à fond, tout à fait comme s’il s’agissait d’un cours « physique ». Enfin l’outil DraftQuest est certainement un bon moyen d’avancer un premier jet sans se relire, et pour ceux qui ont tendance à procrastiner, c’est un moyen idéal d’acquérir de la régularité et une discipline.

Quel auteur nous recommandez-vous de lire?

Williams Shakespeare.

Reviendrez-vous dans la seconde sessions de ce MOOC?

Certainement.En attendant le lancement de la nouvelle version du MOOC « Écrire une œuvre de fiction » prévue le 14 mars, nous vous proposons une série de portraits des participants de la première session. Aujourd’hui, Louiser.

Pourquoi écrivez-vous ?

D’abord par plaisir du partage. Puis par besoin de matérialiser dans l’écriture d’une histoire, les idées qui me traversent, de trouver la stratégie d’un espace-temps où les personnages seront en situation d’agir et de produire chez le lecteur une réaction qui fera qu’il se sentira différent après sa lecture.

Que voulez-vous écrire ?

Des œuvres de fictions allant de la nouvelle au roman. Mais aussi des textes destinés à être portés à la scène.

Qu’avez-vous pensé de ce MOOC ?

Globalement beaucoup de bien. Au niveau théorique, les bases ont été abordées avec ses vidéos hebdomadaires courtes et didactiques. Les références proposées étaient parfois très éloignées de mon univers mais, elles m’ont forcée à chercher. Ce qui est positif. D’un point de vue pratique, le wiki n’a pas été entièrement complété par les participants faute de disponibilité, mais le forum à permis des discussions d’un bon niveau, les questions/réponses toujours rédigées dans un esprit de générosité et de bienveillance. La correction par les pairs des exercices est à mon avis ce qui a été le moins bien maîtrisé dans ce MOOC (d’un point de vue informatique et aussi dans la façon dont les participants l’ont abordé). Sans généraliser je crois que des participants ont été un peu trop pressés d’avoir corrigé leur quota pour enfin avoir accès aux commentaires sur leur propre texte, ce qui a nuit à la qualité des commentaires. Réaction humaine mais pas forcément constructive. Cette remarque ne vaut que pour les retours que j’ai reçus. Il me semble que pour suivre ce MOOC, il faut se rendre disponible tout au long des semaines où il dure afin de participer à fond, tout à fait comme s’il s’agissait d’un cours « physique ». Enfin l’outil DraftQuest est certainement un bon moyen d’avancer un premier jet sans se relire, et pour ceux qui ont tendance à procrastiner, c’est un moyen idéal d’acquérir de la régularité et une discipline.

Quel auteur nous recommandez-vous de lire?

Williams Shakespeare.

Reviendrez-vous dans la seconde sessions de ce MOOC?

Certainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *